Retour vers le futur !

Ce blog est réservé à ceux et celles qui aiment une certaine mode féminine plutôt avant-gardiste et hors du commun.

Beaucoup d'originalité avec des nouveaux créateurs hors normes mais aussi des collections uniques inspirées vintage, des prototypes et des mélanges d'idées basées sur les années 60 et 70 ( la grande époque de la minijupe et des cuissardes qui fêtent leurs 50 ans). Petit clin d'oeil à Courrèges, Paco Rabanne, Pierre Cardin, Yves Saint Laurent, Thierry Mugler, Jean Paul Gaultier, Roger Vivier et tous ceux qui ont collaboré à des idées nouvelles qui étaient bien trop visionnaires sur l'an 2000. Aujourd'hui hélas, c'est une utopie. A revoir pour 3000 !?

Ici pas seulement des chaussures classiques que l'on porterait tous les jours, mais aussi des collections pittoresques de bottes et de cuissardes bien stylées associées avec de la couleur pour annoncer quelques tendances plutôt futuristes, et surtout avec de la simplicité ou un peu d'excentricité, et aussi pour remettre des idées arrêtées du passé à leur place... Car la mode c'est aussi un art en perpétuel mouvement.

Recyclée, remaniée, restructurée, ce monde ou la mode magique que je vous présente peut être vue sous un angle complètement différent de nos habitudes, au risque de plaire ou de déplaire.
Voici des collections et des associations que vous ne verrez pas couramment dans la rue et qui pourraient pourtant faire la une d'un nouveau " street style"... Alors n'hésitez pas à apporter vos appréciations.

mercredi 9 juillet 2014

Baby come back to 60's & 70's

Années 1963 - 1964 - 1965 ... début de la " fashion-révolution " !


LONDRES : Mary Quant réinvente la mini jupe, le mini short et la mini robe qui feront fureur jusqu'en 1974. La mini jupe est une révolution et malgré la polémique qu'elle installe, elle sera symbole d'une certaine liberté de la femme. Elle sera très souvent associée à la découverte simultanée du mannequin Twiggy LAWSON, qui après avoir été ouvrière dans une imprimerie puis caissière de supermarché, se retrouvera dans l'évolution de sa carrière: coiffeuse, chanteuse et actrice très en vogue.

 

 
Les créations de Roger VIVIER ( 1963 )
La fureur de Londres descend très vite sur PARIS : Roger VIVIER  redessine la cuissarde qui appartenait aux hommes de cavalerie depuis le moyen âge, et les attribuent aux nouvelles femmes battantes inspirées notamment par les stylistes très en vogue : Yves SAINT-LAURENT , Pierre CARDIN et André COURREGES...

Aussi très tendances et pour accompagner les jambes nues encore trop blanchesles collants remplacent les bas et se colorent. ( DIM ) ... L'association mini jupe, bottes et cuissardes fera un tabac et éternisera l'image de la Parisienne chic très  " in " libérée :  Brigitte BARDOT, Jane BIRKIN , Nicole CALFAN, Annie GIRARDOT, Mireille DARC, Danny CAREL, Catherine DENEUVE, et plein d'autres qui l'adopteront sans complexe. Enfin, le film culte de Roger VADIM avec l'actrice Jane FONDA  à ne pas négliger pour cette ambiance vraiment  rétro vintage et  kitsch à souhait : " BARBARELLA ".

 
 Musique et images psychédéliques :

 La musique  devient  " Pop " et s'électronise avec le synthétiseur de Robert A. MOOG. Après le Best seller :" Switched On Bach" de Wendy CARLOS  et l'album " ABBEY ROAD " des Beatles, ce nouvel instrument de musique accompagnera quasiment tous les groupes de Pop Music : Pink Floyd, Les Who, Yes, le trio Emerson, Lake and Palmer, Pierre Henry pour la "French touch " et on dansera sur le fameux " POP CORN " de Hot Butter, tube mondial le plus " covérisé " en 1972, parallèlement avec l'étrange arrangement de la musique du film " Orange mécanique " ( 2 chefs d'oeuvres à la fois cinématographique et musical ) dont le sinistre thème des funérailles de la Reine Mary d'Henry PURCELL, le 9ème symphonie de BEETHOVEN, rejoué à la sauce électronique par Wendy CARLOS : ( Une des musiques de film la plus vendue au monde entre 1971 et 2000 ! ).

 


L'architecture et le design  intriguent avec les maisons bulles, la ball chair d' AARNIO ou le egg chair d' HENRIK THOR-LARSEN,  le mobilier plastique, une vision utopique et un engouement pour l'année 2000 ...Tout était à faire, même si les années 2000 ont été loin de représenter ce qu'on imaginait à l'époque. Certaines prouesses techniques ont été plus rapides que prévues ( l'ordinateur, le progrès informatique, la médecine, mais beaucoup de réalisations se sont révélées différentes et loin de se que l'on peut observer aujourd'hui : ( l'architecture, l'immobilier, le design, la mode .... ) , sans compter la crise économique !

1 ère version :   " Look authentiquement London girl 68 ! "
en diaporama multicolore.

Dommage,  je n'avais pas de ball chair violette ni le décor au fond orange approprié, disons que pour ce look très 1968 , l'ambiance aurait été parfaite.

 Pour ce look total 1968 : Gavroche cuir : LE PRINTEMPS - Lunettes de soleil rondes : CLAIRE'S- veste suédine vintage : KILOSHOP- minirobe tunique : KIABI - ceinture BABOU - cuissardes de ginza vintage : BELL- collier fantaisie : PLANETE BEAUTE.

Dans tous les cas, deux pièces de cette association sont authentiquement d'époque : la veste en suédine et les cuissardes ginza extra longues et extensibles !  Elles se marient à merveille avec ma tunique verte, la ceinture, les bijoux, la gavroche et les lunettes rondes... Une vraie hippie  " Boho chic " ( Bohemian chic ), un terme très " trendy " ( tendance ).. Dans tous les cas je suis très Preppy !

En 1968, on aurait dit " prête pour danser le jerk sur de la pop music à une surprise partie "... Encore une façon de se la jouer Sheila ou B.B. ( Brigitte BARDOT ) !


Et pour terminer cette longue série " effet micro mini robe réalisée avec ce long ti-shirt tunique vert pomme", un petit bonus diaporama sans la veste, les lunettes et la gavroche... Sous les cuissardes BELL , on découvre Les célèbres maxi chaussettes AMERICAN APPAREL .

2 ème version : deux associations cuissardes et collants vert pomme, tunique orange et mini short denim.
Même si j'avais déjà opté les fameuses cuissardes vintage chocolat avec un ensemble plus techno : mini short et ti -shirt noir ( 1ère partie ), pourquoi pas comme ici le petit short en jeans, les collants vert pomme et le ti-shirt orange très 70's dans le genre.


KITSCH COLORS  ATTITUDE :






mardi 1 juillet 2014

NO NAME : Une marque sans nom ?



J'aurais pu faire un article sur les sneakers mais ici,je porte les confortables cuissardes NO NAME, série hélas très limitée et pourtant idéales, aussi bien pour la ville, la pluie, pour les randonnées à travers les champs, la forêt et terrains boueux ou marécageux ...ce qui ne m'empêche pas de parler de sneakers au passage !

NO NAME  : Il s'agit bien d'un nom de marque lancée par la célèbre maison Rautureau en 1991,  spécialisée dans les modèles genres plato sneakers entre sportwear et féminité. 
Une marque qui a eu un immense succès en créant de très jolies sneakers avec des hautes semelles de gomme compensées de cinq centimètres. 
La firme de Michael CONRADI "BUFFALO BOOTS" s'est aussi parallèlement lancée pour les adeptes du dance floor techno, quelque temps après en osant une semelle de plateforme encore plus haute ( en passant à 9 cms,jusque 15 cms et plus ! ).

 Le slogan : " Ce n’est pas parce que vous n’avez pas de nom que personne ne se souvient de vous. Bien au contraire… quand on s’appelle No Name. Gourmande madeleine pour les filles qui savent et se rappellent avoir cassé leur tirelire pour effectuer leurs premiers pas sur le chemin de la mode, une paire de No Name aux pieds. Passeport pour le cool.

Année 1992, l'originale " plato sneaker " est sur toutes les lèvres, perchée sur une plateforme de 5 cm la sneaker de la de la maison Rautureau donne de la hauteur à l'allure.
Les 90's sont condensées dans son compensé. Copié depuis but comme l'annonçaient les réclames à l'époque : "COPIES HAVE A LOT OF NAMES ORIGINAL IS NO NAME " Le top du tip c’est que No Name revient sous de nouveaux atouts.Casual chic et sportswear choc au rendez-vous. "
Les plato sneakers ont été la meilleure image de la production de la firme Rautureau en proposant depuis des classiques tennis et baskets  basses ou montantes au dessus du mollet au look revisité et très confortable tout en représentant à la fois une chaussure à la fois agréable en toutes saisons: sportive, citadine, chic, finalement très "club et loisirs". Aujourd'hui, cette marque annonce son grand retour avec de nouvelles collections qui s'étendent avec d'originales sandales et autres sneakers façon wedges  sans oublier les bottes d'hiver style trappeur ou esquimau. Mais toujours pas de cuissardes à l'horizon...

Adorable et très jolie : Chloë et son super blog " La penderie de Chloë " qui porte ici admirablement bien les Plato sneakers de NO NAME , d'après un article de 2012 . A visiter absolument.


Même si la marque renouvelle ses modèles chaque année, elle propose  dans une  future et proche collection des " O.V.N.I " qui ne sont pas forcément des styles qu'on attendait. Ce sera le cas en 1995 d'une série de bottes de pluie en caoutchouc qui sortiront également en format cuissardes inspirées à la fois de la cuissarde de ville inspirée d'un modèle " Free Lance ", des  fameuses  bottes de randonnée " Wellington " ou de chasse signées " Hunter ", des bottes d'équitation et aussi des bottes de pêche du genre " Aigle "  devenues très stylées avec une coupe et un galbe redessiné et beaucoup plus féminin. Il fallait oser, mais hélas la série étant tellement limitée, que certaines fashionistas ou autres collectionneurs se les arrachent à prix d'or ! et oui... Les bottes entrent aussi dans l'image des collectors du vintage !

                           Une version basse ( bottes classiques de pluie ) 


 En 1995 , créer des cuissardes versatiles " NO NAME " avaient été une subtile idée ! A la fois étudiées pour la ville et adaptables à tellement de circonstances : pluie, boue, randonnée, chasse, pêche, inondations ... avec un aspect bon chic , bon genre et dans un style mixte. Très confortables ! Qui pouvait faire mieux ? (Photos © site BDC69).

                                      Laura Stephana , une amie, au Studio GAELI.

Enfin, je vous propose pour la circonstance mes quelques photos " Reporter en NO NAME over the knee boots ". ( Collection GAELI ).


 
                                          Visite du site : ICI